Aller au contenu
bee right

Roberto Bergonzi présente la campagne Arenal Beach

Copie de BEEBONDS PODCAST COVERS 3

Dans cet épisode, on vous présente la campagne Arenal Beach, en compagnie de l’initiateur du projet : Roberto Bergonzi, CEO de Azur Estates. Mais nous accueillons aussi Joël Duysan, CEO et fondateur de BeeBonds, pour vous en dire plus sur ce projet d’investissement basé à Minorque.

Au programme :

  • L’ADN d’Azur Estates ;
  • La présentation de la campagne Arenal Beach ;
  • Pourquoi est-il intéressant d’investir à Minorque ;
  • Comment Azur Estates compte rembourser les obligataires BeeBonds ;
  • Les solides garanties du projet.

Découvrez la campagne Arenal Beach.

Avertissement :

Souscrire à une Levée de Fonds comporte pour l’investisseur une part de risque quant au remboursement des capitaux et du paiement des intérêts échus. Avant d’investir, veuillez lire la note d’information. Pour les personnes physiques résidentes fiscales belges, les intérêts perçus sont soumis à un précompte mobilier libératoire de 30%

Transcript

Joël Duysan

Bienvenue dans le podcast de BeeBonds, la plateforme de crowdlending. Je m’appelle Joël Duysan et je suis le fondateur de BeeBonds. Dans chaque épisode nous allons vous présenter les personnes qui portent les projets en financement et nous lèverons le voile sur leur vision et leur parcours. Nous aborderons également les thématiques liées au financement d’entreprises et aux stratégies d’investissement pour dynamiser l’épargne citoyenne et la trésorerie des entreprises. Bonne écoute !

Elisa

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans le podcast de BeeBonds. Pour ce nouvel épisode, nous avons le plaisir d’accueillir Roberto Bergonzi, CEO de Azur Estates, groupe d’investissement et de développement immobilier qui se concentre sur des projets de qualité et exclusifs sur les marchés immobiliers côtiers espagnols. Nous sommes également en compagnie de Joël Duysan, CEO de BeeBonds. Et si vous êtes là aujourd’hui avec nous, c’est pour nous parler d’une nouvelle campagne. Et quelle campagne ! On parle ici du projet Arenal Beach, situé sur l île de Minorque. Mais avant de parler de la campagne, Roberto, je vous invite à vous présenter en quelques mots.

Roberto Bergonzi

Et bien rapidement, je peux vous dire que je suis promoteur immobilier depuis plus de 40 ans sur la côte espagnole et est toujours dédié à la clientèle moyenne et haut de gamme dans le Nord européen et surtout les marchés de la Hollande, Allemagne, Angleterre. Ce qui a été notre spécialité depuis lors, et on continue toujours dans cette voie avec toujours la possibilité d’offrir à nos clients un projet de haut de gamme et avec beaucoup de qualité dans nos produits.

Elisa

Merci Roberto. Alors on est ici évidemment pour parler de la campagne Arenal, portée par le groupe, votre groupe Azur Estates. Racontez-nous un petit peu, voilà, qui vous êtes, quel est votre historique, votre secteur d’activité.

Roberto Bergonzi

Je travaille sur la seconde résidence, les résidences de vacances dédiées à une clientèle nord-européenne sur laquelle, depuis plusieurs années, on a construit entre trois et quatre mille unités. On a fait un choix décisif il y a une dizaine d’années, qui est d’aller un peu moins sur le volume et beaucoup plus sur la qualité et le haut de gamme. D’où notre, disons, notre parcours, on a choisi les Baléares comme premier point de départ. Surtout, on a travaillé très fort sur Ibiza et dernièrement on est allé sur la petite île sœur Espana, à Ibiza, pour ainsi l’appeler, qui s’appelle Minorque, surtout parce qu’on voit qu’on arrive à une maturité sur le marché immobilier. Et à Ibiza, il y a beaucoup de pression ; et les prix, je crois qu’on a atteint un niveau assez difficile pour la majorité des gens de pouvoir attirer une propriété de seconde résidence. Par contre, Minorque est une île qui, dans les prochaines années, prendra sûrement beaucoup d’expansion et, voilà, on a fait un peu cette réflexion et je crois qu’on est probablement les uniques à avoir un programme, disons, de projets neufs parce que Minorque, il y a beaucoup de possibilités d’acheter, mais c’est tout le temps des maisons qui ont été construites depuis longtemps, donc c’est des à maisons rénover. La majorité de nos clients n’aiment pas entreprendre ce genre d’exercices, ce qui n’est pas facile quand on est à l’extérieur, en Allemagne, en Hollande ou en Angleterre. Donc disons que sur les projets neufs, on est probablement le seul et unique projet qui est en ce moment en cours. Et c’est un peu notre track record et la continuité de notre vision de donner à nos clients des projets, surtout, si vous regardez, les situations qu’on choisit sont tout le temps des situations de première ligne, des objectifs. On a acquis, disons, une connaissance assez bonne de ce côté pour choisir la location idéale. Je crois qu’Arenal Beach est un projet remplit de toutes ces conditions et l’île de Minorque aussi.

Elisa

Nous allons maintenant nous intéresser à la campagne Arenal. Pouvez-vous nous en parler ?

Roberto Bergonzi

Ecoutez, Arenal Beach est un projet de 32 unités ; toutes des unités entre deux et trois chambres, unités toutes avec vue sur mer. Chaque unité aussi a son propre garage, et je crois que la différence qui change un peu ce projet des autres, c’est qu’on on a créé une zone avec un jacuzzi, un spa, un fitness. Il y a un bureau sur place, petit centre d’affaires, parce qu’on a beaucoup vécu une situation post-Covid, où on voit que des gens aiment bien trouver une seconde résidence au moment où il y aurait quelques problèmes que ce soit, et où ils peuvent toujours retourner, avoir un exercice dans un coin de travail. Donc, on a passé à ce centre d’affaires, centre de physique aussi pour la maintenance physique. Le projet est idéalement bien placé. On est à 150 mètres d’une plage superbe. Une plage de sable blanc et fin. Donc je crois que toutes les conditions sont là. Il y aura une société de gestion sur place aussi, qui s’occupera des locations et y donnera une rentabilité alors aux acheteurs.

Elisa

Des appartements sont déjà vendus ? Où en êtes vous dans le processus ?

Roberto Bergonzi

Oui, on a déjà plusieurs unités de vendues et plusieurs unités en étude en ce moment avec des clients. Notre objectif était justement de bien lever cette campagne de fonds pour donner une poussée très rapidement pour les travaux. Parce que vous savez, sur les îles Baléares, on ne travaille que 6 à 7 mois par année. Les mois d’été, on ne peut pas exécuter de travaux pour les bruits, le tourisme. Donc, vraiment, la campagne d’hiver qui s’annonce à partir de maintenant, d’octobre jusqu’à la fin de mai, pour nous, est essentielle pour avancer très rapidement dans les travaux. Et c’est aussi un argument qui aide beaucoup à la vente de l’évolution. Quitte à voir si on est capable, déjà, de livrer l’été prochain quelques unités.

Elisa

Et quels sont les retours des clients ? Comment le projet est-il reçu ?

Roberto Bergonzi

On a beaucoup de visites. Les gens adorent le projet parce que vraiment, c’est quelque chose d’idyllique. C’est difficile à expliquer comme ça en quelques mots, il faut vraiment être sur place et être présent pour bien le comprendre.

Elisa

Joël, vous êtes le CEO de BeeBonds. Pourquoi avoir accepté de proposer ce projet aux investisseurs ?

Joël Duysan

Donc merci Elisa. En ce qui concerne BeeBonds, et la proposition de ce projet aux investisseurs, il y a plusieurs éléments qui sont très positifs : 1. la localisation, et la chance de pouvoir aller sur place et voir le projet ; 2. l’historique du promoteur et différentes réalisations, entre autres à Ibiza ; et enfin, ce qui était vraiment important pour nous, c’est de pouvoir proposer aux investisseurs un rendement de 10 % qui a été validé par notre partenaire PWC, quant à l’analyse des données financières et comptables du projet. Mais aussi de pouvoir donner des garanties qui diminue le risque du projet et du financement. Et ça, nous avons travaillé avec Deloitte Espagne pour pouvoir mettre en place trois types de garanties qui sont un gage de 100 % des actions de la société, et également un gage sur les créances de la société, et enfin le versement du fruit des ventes sur un compte (???). Tout ça a été mis en place par nos différents partenaires et nous permet de pouvoir être rassurés quant au fait que le rendement de 10 % va être payé annuellement et qu’il y aura un remboursement à la fin à l’échéance du projet, c’est à dire dans 24 mois. On a pu aussi transformer en fonds propres les avances actionnaires qui étaient de l’ordre de 2 millions d’euros et qui ne seront remboursées aux actionnaires qu’après le remboursement aux obligataires BeeBonds.

Elisa

Alors justement, Roberto, en revient à vous. Pourquoi est-ce que c’est intéressant d’investir dans un projet immobilier sur l’île de Minorque ?

Roberto Bergonzi

C’est pas une île où la spéculation est déjà arrivé telle qu’on est Ibiza, donc il y a encore une fourchette de prix et de marge qui va s’avérer pour les acheteurs dans le futur. Ça on l’a vécu, déjà nous, souvent. Quand on a commencé il y a 20 ans à Ibiza, je peux vous dire que nos clients qui ont acheté à l’époque ont doublé et triplé parfois le prix d’achat de leur propriété en dix ans. Et ce phénomène, je suis convaincu qu’il va arriver à Minorque parce que regardez notre fourchette de prix, on parle d’appartements entre 300 et 700 000 €. Vous reprenez le même appartement aujourd’hui à Ibiza, on va parler entre, je sais pas moi, de 700 à 1 million et demi, donc on est déjà plus que le double. Et finalement, oui, il y a un branding Ibiza, mais il y a beaucoup de gens qui cherchent aussi la paix, la tranquillité et l’île de Minorque. Tout ça, c’est une île, je crois, un peu plus ordonnée qu’Ibiza. Elle n’a pas souffert, disons, tout ce qui est arrivé dans les dernières années sur Ibiza, où il y a eu beaucoup de pression urbanistique et d’achat. Nous, au moins, chez Azur on est convaincu de Minorque. C’est notre premier projet. On a d’autres projets déjà en cours et on va faire une évolution lente, mais sur Minorque.

Elisa

Pourquoi cette levée de fonds et quel est l’intérêt de la levée ?

Roberto Bergonzi

Vous savez, on construit pendant six mois par année, donc les moyens financiers nous permettent d’aller beaucoup plus vite, d’avoir plus d’équipes sur les chantiers et aussi d’obtenir de meilleurs prix. Parce qu’on a quand même vécu une grosse inflation dans les achats sur les matériaux. Nous, on en a quand même assez bien contrôlé. Par contre, je crois qu’en ce moment, les paiements au comptant on aidé beaucoup à maîtriser le contrôle des prix, d’où cette levée de fonds importante pour nous donner cette poussée sur la construction, tel que mentionné tout à l’heure ; et surtout dans les prochains mois, tant compte rendu, à partir du mois de fin mai, on peut très peu travailler à un rythme, disons, pas plus que de 10 à 15 % qui est permis.

Elisa

Pourquoi avoir fait appel au crowdlending et à BeeBonds pour ce projet ?

Roberto Bergonzi

Écoutez, BeeBonds, parce que on s’est rencontré en plusieurs occasions avec monsieur Duysan, et on a vu que, quand même, on se comprenait sur le but, et ensemble un peu de travailler sur cette ligne. Et pourquoi BeeBonds et crowdfunding, c’est que, en Espagne, il n’y a aucun financement bancaire en ce moment, il n’y a que du financement bancaire pour l’acheteur final. Donc pratiquement : ou on fait avec des fonds propres, ou il faut travailler avec des structures qui sont au point en ce moment, c’est du crowdfunding, crowdlending, et je crois que l’Espagne est un pays très propice à cela dans le futur.

Elisa

Roberto, si vous aviez, pour terminer cet épisode, un message à adresser aux investisseurs BeeBonds, qu’aimeriez vous leur dire ?

Roberto Bergonzi

Eh bien… investissez, investissez, investissez avec nous ! C’est vraiment, je crois, un beau projet, une belle opportunité et c’est le commencement. Il y a une relation qui va se créer dans le futur. On a d’autres projets bien entendu, et on espère aussi pouvoir les présenter à BeeBonds, qui pourra à son tour les présenter à ses investisseurs. Donc, on ne peut que vous dire, en gros, “bienvenue !” et voilà !

Elisa

Alors c’est la fin de cet épisode. Merci à toutes et à tous pour votre écoute. Et surtout, merci à Roberto Bergonzi d’avoir accepté notre invitation. Merci d’avoir écouté ce podcast. Rendez-vous sur la plateforme BeeBonds.com pour créer gratuitement votre compte Investisseurs. BeeBonds vous permet d’investir directement dans les entreprises via des émissions obligataires sans frais d’intermédiaires. Vous pouvez obtenir un rendement d’intérêt annuel brut moyen de 7,7 %. Les obligations offertes constituent des instruments de dette. Faire un prêt à des PME vous expose à la perte totale ou partielle de votre investissement. Pour les personnes physiques, résidentes fiscales belges, les intérêts perçus sont soumis à un précompte mobilier libératoire de 30 %. Avant d’investir, veuillez lire la note d’information relative au projet. Enfin, pour chaque campagne, BeeBonds sponsorise une ruche pour soutenir la biodiversité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

NOUVEAU ! Téléchargez notre application mobile disponible sur les stores Apple et Android.